Conseil National des Adoptés

 

Communiqué Création du CNA

Le CNA, une force représentative
de toutes les personnes ayant été adoptées en France

L’adoption se trouve au cœur de l’actualité, et malheureusement les personnes adoptées sont exclues des débats et des échanges. Or, les « adoptés » sont aujourd’hui des adultes capables de s’exprimer sur le sujet.

Attendu qu’écouter la parole des adoptés est essentiel pour appréhender totalement et au mieux les problématiques liées à l’adoption, une nouvelle organisation française vient d’être créée. Celle-ci a pour but de construire le dialogue nécessaire entre différents acteurs et parties prenantes de l’adoption en s’inscrivant dans la protection de l’enfance, née de la nécessité de protéger les enfants privés de parents, mais aussi de la nécessité de protéger la famille adoptive nouvellement constituée. Cette nouvelle organisation a été dénommée : Conseil National des Adoptés (CNA).

Le CNA, créé le 29 septembre 2012 par trois adoptés, chacun présidents d’associations impliquées dans l’adoption, entend se placer aux côtés des professionnels, des associations d’adoptés et des associations de familles adoptives et/ou de postulants.
Parce que le CNA fédère déjà une diversité d’opinions et de ressentis des personnes adoptées, il offre un nouvel appui consultatif, et il espère être associé aux travaux relatifs à l’adoption, simple et plénière, nationale et internationale.
En effet, les échanges de réflexions et le partage d’expérience peuvent ainsi contribuer à éviter les non-dits et les malentendus qui sont parfois lourds de conséquences.

Le CNA appelle les personnes ayant été adoptées à adhérer, et à se rassembler autour de cette initiative qui n’a qu’un objet, favoriser une meilleure compréhension de ce qu’ils sont et de leurs besoins. Il s’attachera à penser l’adoption, notamment dans la prévention des difficultés liées à l’abandon, au délaissement, à l’adoption et en faveur de mesures favorisant l’accompagnement post-adoption (ie création d’un service public post-adoption), et dans un souci de partage, d’égalité et de respect des autres acteurs de l’adoption. En tentant de toujours être impartiale et objective, le CNA vise à incarner un lieu de concertation participative et être une référence consultative en matière d’adoption du point de vue l’adopté. Le Conseil National des Adoptés, s’il abordera sans complexe et tabou toutes les problématiques qui sont celles des adoptés, veillera à donner une image positive de l’adopté.

L’axe fondamental du CNA est bien celui de l’intérêt supérieur de la personne adoptée !

Le Bureau du Conseil National des Adoptés,

Cécile Février, Ivann Lamy, Hélène Charbonnier

association régie par la loi du ler juillet 1901
et le décret du 16 août 1901
contact (@) conseil-national-adoptes.fr